Sélectionner une page

Le bateau parisien version Anne Hidalgo coule, et certains le quittent déjà. Bruno Julliard, rien de moins que son premier adjoint, vient de démissionner de son poste. Les critiques sont celles entendues depuis des années : un édile enfermé dans sa tour d’ivoire, qui n’écoute personne, persuadée d’avoir raison toute seule, et qui au final fait n’importe quoi. Au détriment des parisiens, de leur quotidien, et des finances municipales.

Brunon Julliard ne remet pas en cause les grands axes de la politique d’Anne Hidalgo, mais parle seulement de « déficit d’efficacité ». Le Rassemblement National lui voit une mise en danger de la ville de Paris : explosion de l’insécurité et des trafics, bouchons permanents, saleté et rats, fiasco Velib’ et Autolib’, fiasco des marchés publicitaires, endettement multiplié par 6, etc.

Cette absence de remise en cause des orientations choisies et une sorte de main tendue vers LREM derrière le langage des « projets », laissent peu d’illusion sur une véritable prise de conscience de la nocivité de la politique en cours. Le RN met au contraire en avant un autre projet pour Paris, à rebours des élucubrations actuelles et de leurs variantes macron-compatibles. Pour les élections municipales à venir, nous nous adressons à tous ceux qui veulent construire un autre projet pour Paris, réellement écologique, ouvert vers la banlieue et ceux qui travaillent, respectueux de l’argent public, appuyé sur l’identité parisienne et intraitable sur la sécurité de tous. Fidèles à notre démarche de rassemblement, nous invitons tous ceux qui partagent cette vision d’un autre avenir pour Paris à œuvrer ensembles pour sauver la capitale, avant que la barque ne coule.

Aurélien Legrand
Vice-Président du groupe RN au Conseil régional d’Île-de-France
Délégué départemental du Rassemblement National Paris